World Congress for Middle Eastern Studies

Barcelona, July 19th – 24th 2010

 < Back to SUMMARY OF PANELS

Contemporary Issues on Pluralism and Liberalization in Morocco (409) - Panel
 

· Date: WED, 21 / 2.30 - 4.30 pm

· Language: English / Français

· Description:
Chair:Laura Feliu (Universitat Autònoma de Barcelona)


Paper Presenter: Mohamed Fadil (Université de Montréal, Canada), “ PJD: Vers un Islamisme Réformiste au Maroc”
Depuis leur apparition au début du XXe siècle, les projets des mouvements islamistes se sont caractérisés par un absolutisme et une sacralisation de la sphère politique. Cependant, les dernières années du XXe siècle voient se transformer ces mouvements. Ces transformations notamment doctrinales s’appuient sur un ensemble de révisions de la littérature islamiste classique dite (radicale) par une nouvelle génération d’islamistes dits (modérés et réformistes). Dès lors, les parlements de plusieurs pays musulmans (ex: Turquie, Maroc, Jordanie) vont être investis par cette nouvelle génération d’islamistes qui s’organisent dans des partis politiques visant l’accès au pouvoir, mais cette fois en respectant les règles de la vie démocratique. Ce mémoire porte sur le parti islamiste marocain (Parti de la Justice et du Développement, PJD) et son mouvement d’origine (Mouvement d’Unicité et de Réforme, MUR) issu d’un groupe islamiste radical des années soixante-dix appelé (Mouvement de la Jeunesse Islamique, la chabiba). La problématique concerne la manière avec laquelle ces islamistes dits (modérés et réformistes) adaptent l’héritage idéologique de leur mouvement d’origine aux normes de la pratique politique civique, notamment par l’adoption de la démocratie comme moyen d’accéder au pouvoir. Il se penche sur la contribution d’une telle adaptation idéologique à la création d’une nouvelle littérature islamiste qui renonce à l’État islamique religieux en faveur de l’État islamique civique. Il mène ces analyses par le biais d’analyses de livres, d’écrits internes aux mouvements en présence, et d’entrevues menées auprès de leaders du PJD.

Paper Presenter: Aboullouz Abdelhakim (Dr., Centre Marocaine des Sciences Socials) «Le salafisme au Maroc entre la radicalité religieuse et le conformisme politique»
Afin de m'éloigner du débat dramatique qui a distingue le champ médiatique et politique Marocain et même Mondiale sur sujet des sectes salafistes, cette étude délimite la recherche dans un côté précis, afin de reformuler les questions de manière qui pourraient nous laisser finalement dire que l’émergence et l’évolution des sectes Salafistes sont l'indice de la pluralité des modes de la religiosité au Maroc. Certes, les pratiques religieuses au Maroc représentent une diversité sociologique. En effet, plusieurs études ont démontré qu’il y a différents modes de religiosité qui ne peuvent pas être délimités dans une seule référence doctrinale déterminée. Pourtant, dans cette réalité très diversifiée, il existe un certain dynamisme qui affaiblit les modes traditionnels de la religiosité en faveur d'autres : telle la religiosité Salafiste qui a donné lieu aux conceptions et symboles religieuses qui ne gardent pas nécessairement un rapport avec l'environnement strictement local, mais qui s'adapte de plus en plus à la réalité sociale marocaine ; la religiosité au Maroc tend progressivement vers des expériences personnelles et la réalisation de soi toute en négligeant les autres domaines politico-sociales.